“L’Enclos de Marie” : le monastère des Visitandines à la Blancarde

facade couvent

C’est le 14 mai 1846 qu’est bénite la première pierre de la nouvelle maison : « ce jour était pour nous de précieux souvenirs puisqu’il correspondait à l’établissement de notre premier monastère le 14 mai 1623. Cette pierre sert de base au pilier placé entre l’église et le chœur ».

Les Visitandines apprécieront de nombreuses années leur nouvelle habitation :
«Votre charité doit se rappeler que les positions fâcheuses de notre maison relativement à la clôture avaient amené Mère Marie Agnès Perrier à faire bâtir un nouveau monastère qui, par son éloignement de la ville, nous laisserait jouir de tout le calme de notre chère solitude. Ce monastère a été construit en parfaite régularité et sa position agréable nous fait bénir Dieu d’avoir daigné, dès cette vie, nous placer dans une habitation qui est en quelque sorte un petit Paradis».

Circulaire du 1er avril 1851 (envoyée par les religieuses de Marseille à l’ordre tout entier)

Mais ce lieu perdit son calme et les Visitandines durent le quitter…

De notre premier monastère de Marseille, le 12 juin 1931

à son excellence, Monsieur le Ministre de l’Intérieur

Monsieur le Ministre,
En qualité de supérieure du 1er monastère de la Visitation, boulevard de la Blancarde n° 80 à Marseille, j’ai l’honneur d’écrire à votre excellence pour lui demander l’autorisation d’aliéner l’immeuble que la congrégation possède… d’une superficie d’environ 39 000m2, soit en totalité ou par partie…

Par suite de l’extension de la ville, les nombreux bâtiments élevés autour du monastère font que d’ici peu il sera complètement entouré d’immeubles de 6 étages qui rendront ce séjour impossible à une communauté religieuse…

Le Monastère retirera de l’aliénation de son immeuble actuel les fonds nécessaires à l’acquisition de l’immeuble de 65 000m2 sis à St. Jérôme, dit St. Bruno les Alpines, qui convient parfaitement à l’édification d’un monastère…

Vous aimerez aussi...